L'Effondrement
EAN13
9782889550586
ISBN
978-2-88955-058-6
Éditeur
Héros-Limite
Date de publication
Nombre de pages
80
Dimensions
19 x 13,1 x 0,9 cm
Poids
100 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L'Effondrement

Héros-Limite

Offres

Le 21 juillet 1943, Hans Erich Nossack, écrivain hambourgeois, pacifiste de gauche, qui n’a encore pratiquement rien publié, décide d’aller passer quelques jours dans la campagne proche de la ville. Puis, dans la nuit du 24 et jusqu’au 3 août a lieu « l’opération Gomorrhe », menée par les Alliés et qui a pour but la destruction de Hambourg : 350 000 habitations détruites et près d’un million de civils sans abri. L’auteur assiste à distance au Feuersturm, « la tempête de feu ».
Hans Nossack assiste à la destruction apocalyptique de sa ville natale, Hambourg, et au désarroi des fugitifs, devenus des réfugiés : « Pour moi, la ville s’est effondrée comme un tout, et pour moi le danger consista, voyant et sachant cela, à être écrasé par la souffrance du sort commun. » Il en fait un témoignage direct, un rapport écrit trois mois après l’opération. Le franchissement de cet abîme et la mission dont il se sent investi de le décrire donnent sur-le-champ à Nossack sa véritable voix d’écrivain.
Selon W. G. Sebald, L’Effondrement est l’un des textes les plus importants et les plus justes de ce que l’on a appelé « la littérature des ruines » : « Il semble que parmi les écrivains allemands, à la seule exception de Nossack, aucun dans ces années n’ait été disposé à ou en mesure de coucher sur le papier la moindre ligne relatant le déroulement et les effets d’une campagne de destruction aussi longue et d’une telle ampleur. » Une voix intemporelle qui résonne encore aujourd’hui en Syrie et ailleurs : les camps de réfugiés, les fugitifs et les migrants arrachés violemment à leur terre. Avec le risque aussi mental que physique d’un effondrement.
S'identifier pour envoyer des commentaires.