Nature et animaux Institut de Physique du Globe de Paris
EAN13
9791040113584
ISBN
979-10-401-1358-4
Éditeur
La Martinière
Date de publication
Nombre de pages
208
Dimensions
26,6 x 19,9 x 2,5 cm
Poids
1033 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Nature et animaux Institut de Physique du Globe de Paris

La Martinière

Offres

L’Institut de physique du globe de Paris (IPGP) est un établissement d’enseignement, d’observation et de recherche qui couvre toutes les disciplines majeures des sciences de la Terre, des planètes et de l’environnement, et où travaillent près de 500 scientifiques recrutés à travers le monde.
La création de cet Institut n’a pourtant pas été chose aisée en France, même si elle a commencé au milieu du XIXe siècle, au sein d’abord d’un Bureau central météorologique. Là, sous l’impulsion de scientifiques passionnés et entreprenants, se sont épanouies des études sur l’atmosphère, mais aussi l’électricité et le magnétisme, pour lequel a été créé une gamme d’instruments novateurs, ou encore la sismologie (à l’observatoire de Saint-Maur) ou la volcanologie. Le 28 juillet 1921 est donc logiquement créé, par décret, l’Institut de physique du globe de Paris, dont les missions sont enfin dissociées de la météorologie.
Cet ouvrage anniversaire permet de retracer une histoire riche jalonnée d’importantes découvertes, de grands physiciens et de nombreuses installations d’observatoires et stations à travers le globe. Ces grandes étapes sont condensées, dans une première partie, et expliquent le statut et la renommée internationale de l’établissement au xxie siècle. Dans une deuxième partie, certaines avancées scientifiques majeures sont plus spécifiquement présentées, qu’il s’agisse des premiers temps du Système solaire, de la théorie de la tectonique des plaques et de la dynamique du manteau terrestre, en passant par un aperçu des intérêts de la potamologie (étude des cours d’eau) ou par l’étude de la composition de Mars et de la Lune. Outre d’être fascinantes, ces disciplines sont essentielles pour notre compréhension des phénomènes naturels qui nous entourent. La troisième partie s’intéresse plus particulièrement à l’impact sociétal fondamental de ces sciences dans les années à venir. Pourra-t-on ainsi, à terme, prévoir les tremblements de terre ou les éruptions volcaniques, etc. ? Car oui, les sciences de la Terre tentent d’anticiper les bouleversements, tout comme elles essaient également d’accompagner la transition énergétique, vrai enjeu majeur de nos sociétés. Voilà les grands défis portés par les physiciens de l’IPGP !
S'identifier pour envoyer des commentaires.