EAN13
9782354281717
ISBN
978-2-35428-171-7
Éditeur
Créaphis
Date de publication
Collection
Poche
Nombre de pages
174
Dimensions
17 x 12 x 1 cm
Poids
165 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Un sociologue dans un Voltaire - Journal à contretemps

De

Préface de

Créaphis

Poche

Offres

Que peut aujourd'hui nous dire un sociologue à propos de la vie réelle, de ce monde contemporain où, comme nous tous, il se trouve immergé, englué ? Sous le regard de HP Jeudy, la sensation d'exil intérieur, la perception du paysage ou les souvenirs d'enfance deviennent des réalités sociales partagées. Une salutaire tentative d'histoire du temps présent à l'échelle locale.
Le sociologue Henri-Pierre Jeudy (né en 1945) n'a cessé de chercher une perspective critique et une pensée indépendante, en particulier à propos de nos rapports collectifs au passé – via la mémoire, le patrimoine, la culture et les arts. Dans cet essai au style aussi libre que maîtrisé, la précision de ses observations de terrain et de ses réflexions personnelles lui permet d'ébaucher, au fil de chapitres ramassés, une série d'enquêtes dans les lieux habités. Tout ce qu'il rencontre semble l'intéresser et nourrir son désir d'interprétation, comme le montre le leitmotiv inquiet de la métamorphose des paysages humains.Entre villes sous pression et campagnes au ralenti, que deviennent en effet les territoires où nous vivons ? Que révèle la place hésitante du passé dans notre présent ? De quoi nos sentiments d'attachement, d'appartenance ou de solitude sont-ils le signe ? La résistance discrète des habitants du village isolé de la Haute-Marne où il réside la moitié de l'année intrigue autant le sociologue que les attitudes des jeunes gens dans les quartiers profondément transformés de la capitale où il retourne pour l'hiver. Sous le regard attentif et critique de Henri-Pierre Jeudy, la sensation d'exil intérieur, la perception du paysage ou les souvenirs d'enfance ne sont plus des faits privés mais des réalités sociales partagées.Qu'elle se nourrisse de lectures très variées (Eduardo Kohn, Rainer Maria Rilke, Jakob von Uexküll mais aussi Jorge Luis Borges, Jacques Lacan ou Fernando Pessoa, et bien d'autres), de séjours ou de souvenirs plus ou moins éloignés (à Berlin, à Rio, mais aussi en Équateur et au Japon), ou de considérations plus philosophiques (sur la mémoire, la mort, l'effacement des traces), la pensée d'Henri-Pierre Jeudy explore toujours des situations concrètes. L'auteur replace ainsi l'actualité immédiate et ses événements (Gilets jaunes, pandémie) dans des lieux et des moments précis. La fragmentation de la vie sociale devient un objet de questionnement et invite à poursuivre l'enquête à son tour, en accordant une attention renouvelée à ses contemporains. Une salutaire tentative d'histoire du temps présent à l'échelle locale.
S'identifier pour envoyer des commentaires.