La Commune de Paris

Voici une petite sélection d'ouvrages sur la Commune de Paris !

13,00

Dans quel encrier tremper ma plume pour dessiner la Commune?? Celui où se déversèrent l'encre rouge d'une révolte tragique, l'encre noire d'une nuit tendue sur l'agonie des morts enterrés sans linceul?? Cet autre empli de vase pestilentielle??
Quelle représentation donner de cette révolution apothéotique d'il y a 150 ans?? Des traits griffés, parfois mal —?mais alors pourquoi?? Des dessins tendres ou violents?? Des sillons creusés sans esquisses préalables?? Des semblances de vérités arrachées, fracassées, criées, insensées?? Des stigmates aux boursouflures vaniteuses?? Des caricatures tressant des trognes en chapelets d'ordures??
Dessiner la Commune est une analyse intime, critique, auto­critique de la fonction de l'image dans l'appré­hension de l'Histoire.


Et autres textes

George Orwell

Payot

8,00

Orwell, penseur visionnaire, engagé, lucide, voulait élever l’essai politique au rang d’une œuvre d’art. La preuve ici, en huit textes limpides, directs, précis, où l’auteur de La Ferme des animaux et du Quai de Wigan fait passer les faits avant l’idéologie et montre que pour comprendre, il faut ressentir. Porté par une haute exigence morale, Orwell nous aide à retrouver l’esprit critique, à lutter contre les totalitarismes, à penser une époque guerrière, la nôtre, tissée de faits alternatifs et de fake news, de libertés à la dérive, de replis et d’horizons étriqués. Lire ses textes, c’est rouvrir les yeux sur le monde tel qu’il est et décider de se battre pour des causes qui soient justes.


Le 18 mars 1871 éclate à Paris une révolution populaire qui, quelques semaines plus tard, après une guerre civile sans merci, s'achèvera par la défaite de la Commune et une incroyable répression. Devant cet événement, la réaction des écrivains et hommes de lettres français est quasi unanime : à l'exception de quelques-uns – parmi lesquels Vallès, Rimbaud et Verlaine –, tous prennent position ouvertement contre la Commune et certains avec une virulence qui surprend encore aujourd'hui. Théophile Gautier, Maxime Du Camp, Edmond de Goncourt, Leconte de Lisle, Ernest Feydeau se retrouvent aux côtés de Gustave Flaubert, George Sand et Émile Zola pour dénoncer dans la Commune un " gouvernement du crime et de la démence " (Anatole France), responsable d'avoir plongé Paris dans un état pathologique, exploité par un groupe d'am-bitieux, de fous et d'exaltés.Dans ce livre étonnant – devenu un classique depuis sa première édition en 1970 –, Paul Lidsky retrace l'un des chapitres les plus sombres et les plus méconnus de l'histoire littéraire française. À travers l'analyse des textes les plus divers, il s'efforce de comprendre les réactions de l'homme de lettres confronté à la brutalité d'une révolution populaire.


Une histoire française, 1870-1871

Cerf

24,00

1870. Paris confiné. Paris émeutier. Paris encerclé. Paris incendié. Le nouveau pouvoir débordé. L’armée jetée contre la foule. L’insurrection matée. Et toute la France qui vacille… Où va la démocratie ? Les drames d’aujourd’hui font écho aux tragédies d’hier. Le siège de la capitale par les Prussiens, du 18 septembre 1870 au 28 janvier 1871, aura servi de décor à l’un de ces grands déchirements auxquels se livrent les Français. Le combat aura opposé les accoucheurs de la IIIe République aux précurseurs de la Commune. Il aura préfiguré, déjà, l’affrontement contemporain entre les libéraux réformistes et les révolutionnaires radicaux. C’est cette guerre civile dans la guerre globale dont Frédéric Mounier dresse ici le flamboyant et émouvant récit. À la manière journalistique d’un reporter, cinématographique d’un vidéaste, il nous transporte de scène en scène, de personnage en personnage et nous donne à voir, en direct, les espoirs et les colères, les rêves et les saccages, les enthousiasmes et les malheurs de ce tourbillon sur fond de palais et de barricades, de discours et de harangues, de larmes et de sang. Tout en ressuscitant, femmes ou hommes, célèbres ou anonymes, les politiques, les intellectuels, les artistes, les bourgeois, les ouvriers qui furent les acteurs de cette page essentielle de notre histoire. Un roman vrai qui se lit d’une traite. Une épopée populaire qui permet à chacune et à chacun de revivre hier comme s’il y était. Une plongée passionnante dans le passé qui éclaire l’actualité. Journaliste, ancien correspondant du quotidien La Croix à Rome, Frédéric Mounier, après avoir longtemps animé le rendez-vous politique hebdomadaire télévisé « Face aux Chrétiens », présente l’émission d’actualité et d’histoire « Les Racines du Présent » sur RCF.


10,00

Sélection de quinze textes contemporains des événements ou postérieurs, parmi lesquels des discours, des décrets, des mémoires de communards et des études historiques, qui rendent compte de la créativité politique à l'oeuvre dans ce soulèvement ainsi que de sa dimension festive et populaire. Sont abordés, entre autres, la journée des canons, la Garde nationale, les barricades, le travail, etc.